Marjorie BURGER-CHASSIGNET

Danseuse, chorégraphe, pédagogue et formatrice

Aujourd’hui danseuse et chorégraphe, pédagogue du mouvement et formatrice, titulaire d’un D.U. en neurosciences éducatives, Marjorie Burger-Chassignet fut pendant 3 ans orthophoniste auprès d’enfants sourds après avoir étudié les langues étrangères appliquées à l’économie. De ce parcours protéiforme où les langages se croisent de manières multiples, elle garde un grand appétit pour la navigation d’un milieu à l’autre (art, pédagogie, soin, recherche, …) et un intérêt certain pour la science de la traduction, de la transmission, de la relation.
Son travail pose au centre la compréhension somatique du monde, l’exploration physique et sensorielle, socle primordial du développement tout au long de la vie et dénominateur commun de ce qui fait humanité.
Débutant enfant par une base très classique acquise notamment au Conservatoire de Strasbourg en Danse-Etudes, 10 années et une scoliose plus tard, elle découvre avec surprise et bonheur un autre monde auprès de Mark Tompkins et de ses danseurs : celui du contact improvisation et de la composition instantanée. S’ensuivent de nombreux stages et séminaires longs – Julyen Hamilton, KJ Holmes, Joao Fiadeiro, Steve Paxton (séminaire Material for the spine), Simone Forti, Anna Halprin, Andrew Morrish …- puis 1 année à Bewegungs Art, école basée à Freiburg, en Allemagne.
Egalement interprète pour différents chorégraphes européens (Sandra Vincent, Louis Ziegler, Felix Ruckert, Maria La Ribot, Robin Decourcy, Aurélie Gandit), avec Galaad Le Goaster, elle a fondé Les Assemblées Mobiles qui créent des performances tout terrain et des pièces pour le plateau mêlant danse, musique, voix, matières et poésie, et qui inventent aussi des contextes d’expériences permettant de déployer et d’approfondir les liens entre Marcher, Parler et Penser.
Elle est revenue ces dernières années à la création par la conception et l’écriture de « A portée de Mains », un guide pour accompagner l’élaboration des projets d’éveil artistique et culturel pour les tout-petits, édité par la DRAC Grand Est avec le soutien du Ministère de la Culture et du Ministère de la Cohésion sociale. Elle a aussi été invitée par le festival MUSICA à accompagner leur récente ouverture vers le jeune public, elle a imaginé pour l’édition 2021 l’installation « Limaçon » (réalisé en collaboration avec Myriam Colin et Mathilde Méléro), un MiniLaboratoire de l’écoute à destination des enfants à partir de 3 ans.
Ses propositions s’adressent à toute personne dotée d’un corps vivant (dès 3 mois avec Bébéillez-vous ! Expériences artistiques et éveil corporel pour les tout-petits et ceux qui les accompagnent) et offrent des espaces-temps de recherche et de pratique permettant, notamment, de renouer avec la joie simple et fondatrice de se rouler par terre.

Crédit photo : Patrick Beelaert

www.lesassembleesmobiles.eu

Galaad Le Goaster

Danseur, chanteur, parolier, formateur et pédagogue

Co-responsable artistique des Assemblées Mobiles, il initie des processus artistiques et des dynamiques de recherche autour des enjeux poétiques et politiques du corps en mouvement. Il explore les champs de l’improvisation, des écritures, de la voix parlée et chantée, de la fonctionnalité du corps, des sens et perceptions, des récits individuels et collectifs.
Outre ses projets personnels au sein des Assemblées Mobiles, il a travaillé en tant qu’interprète ou collaborateur avec Julyen Hamilton Company, Le Grand Jeu / Louis Ziegler & 01 Studio / Cécile Huet, IM Company / Ivana Müller, La Brèche / Aurélie Gandit, Un château en Espagne / Céline Schnepf, Les Patries Imaginaires / Perrine Maurin, LouseInMore / Robin Decourcy, Lola Gatt / Gaël Sesboüé, Tout va bien / Virginie Marouzé, Le coin qui tourne / Céline Bernhard, Hors Champ / Olga Mesa, Brouniak / SébastienCoste, Pièces détachées / Caroline Grosjean, RB / Jérôme Bel, etc.
Il est aussi chanteur et parolier au sein de Wunderklub et du projet DON’T ASK, et critique de cinéma. Il a organisé plusieurs festivals à dimension européenne autour de la performance et de l’improvisation, et intervient régulièrement auprès de publics divers (Enfants, Maisons de Santé, personnes en situation de handicap, professionnels du spectacle vivant, etc.).

Crédit photo : Les assemblées mobiles

Cécile BARBEDETTE, artiste invitée

Chorégraphe, Danseuse, Pédagogue

Cécile rencontre la danse contemporaine au sein de l’université en 2003 où elle participera au groupe chorégraphique universitaire sous la direction de Françoise Maurice. C’est ici ou elle rencontre Yon Costes du collectif Hanatsu, qu’elle intègre lors de sa première création. Après 5 années d’études de psychologie, puis 3 années de conservatoire de danse contemporaine à Rennes, Cécile interroge le corps et son image à travers des techniques d’improvisation, de contact et de portés. Depuis 2010, elle assiste et se forme auprès d’Anamaria Fernandes, danseuse chorégraphe, danse thérapeute, fondatrice de la compagnie Dana.

Cécile Barbedette propose des créations inclusives impromptus pour l’espace public, des ateliers de danse en studio et en milieux spécialisés. Cécile a participé à l’organisation de l’évènement, Arts et Soins en Mouvement coproduit avec la ville de Rennes, le centre hospitalier Guillaume Régnier, le SAVS Althaïr et les associations Zanzan et Atypick. Cécile Barbedette collabore régulièrement avec d’autres artistes, notamment Ophélie Naessens pour la performance « Animus »,  Lucie Germon et Anne-Sophie Guillaume pour les « Promenades Idiotes » déambulation participative décalée pour l’espace public.

Sylvie SEIDMANN, artiste invitée

Chorégraphe, Danseuse, Pédagogue et Somatothérapeute

Après un parcours d’artiste chorégraphique avec les chorégraphes Jacques Patarrozzi, Maité Fossen, Jean Christophe Bleton, Anne Marie Reynaud, Marie-Christrine Georgiou et de co-auteure sur des projets pluridisciplinaires, elle crée ses propres projets au sein de la compagnie Zéphyr depuis 1997 en tant que chorégraphe. Projet de création, projets de territoires, actions culturelles dans lesquelles des publics et des formes de projet sont variées.

Parallèlement, elle dispense des sessions de formation pour des publics très variés,  futurs enseignants, amateurs et professionnels, intervient en milieu scolaire ; en milieu médical (IME, Centre pour jeunes autistes) ; en milieu carcéral.

Certifiée Danseur Intervenant en Milieu Scolaire en 1985, dispensée du diplôme d’état pour l’Enseignement de la Danse en 1999.

Certifiée Somatothérapeute depuis 2012, pratique le tai chi depuis 4 ans et nouvellement le yoga. En cours de formation en énergétique chinoise

Dimitri Tsiapkinis

Artiste invité

Co-responsable artistique des Assemblées Mobiles, il initie des processus artistiques et des dynamiques de recherche autour des enjeux poétiques et politiques du corps en mouvement. Il explore les champs de l’improvisation, des écritures, de la voix parlée et chantée, de la fonctionnalité du corps, des sens et perceptions, des récits individuels et collectifs.
Outre ses projets personnels au sein des Assemblées Mobiles, il a travaillé en tant qu’interprète ou collaborateur avec Julyen Hamilton Company, Le Grand Jeu / Louis Ziegler & 01 Studio / Cécile Huet, IM Company / Ivana Müller, La Brèche / Aurélie Gandit, Un château en Espagne / Céline Schnepf, Les Patries Imaginaires / Perrine Maurin, LouseInMore / Robin Decourcy, Lola Gatt / Gaël Sesboüé, Tout va bien / Virginie Marouzé, Le coin qui tourne / Céline Bernhard, Hors Champ / Olga Mesa, Brouniak / Sébastien Coste, Pièces détachées / Caroline Grosjean, RB / Jérôme Bel, etc.
Il est aussi chanteur et parolier au sein de Wunderklub et du projet DON’T ASK, et critique de cinéma. Il a organisé plusieurs festivals à dimension européenne autour de la performance et de l’improvisation, et intervient régulièrement auprès de publics divers (Enfants, Maisons de Santé, personnes en situation de handicap, professionnels du spectacle vivant, etc.).

Carlo LOCATELLI, artiste invité

Chorégraphe, Danseur, Pédagogue et Formateur de l’anatomie fonctionnel

Carlo Locatelli réalise ses premiers contacts professionnels avec le spectacle vivant se font par le théâtre, en milieu universitaire à partir de 1985 à Bologna, avec le Living Theatre, L’Odin Teatret et le Teatro dell’I.R.A.A.(Istituto di ricerca antropologica dell’attore) L’intérêt spécifique pour le travail sur le corps l’amene à s’initier au yoga Iyengar et à suivre une formation triennale en tant que danseur au Teatro Internazionale di Ricerca ( T.I.R. DANZA ) dirigé par la chorégraphe américaine Teri Janette Weikel. Il a ainsi connu le travail de : Luisa Casiraghi, Daniela Boench, Raffaella Giordano, Caterina Sagna, Roberto Castello, Hervé Diasnas. Après ces années de formation, il part au Japon où il participe aux ateliers de danse butho dirigés par Tanaka Min, (Météorologie du corps).
Carlo bénéficie d’une activité quinquennale d’arts martiaux avec : Une Maîtrise de “Lettre et Philosophie”, Disciplines Arts-Musique et Spectacle. Département dirigé par Umberto Eco, Une Formation quinquennale dans la méthode Danis Bois, Il est titulaire d’un DU en Pédagogie Perceptive (issue de la fascia-thérapie) de l’Université Fernando Pessoa de Porto, Diplôme d’Etat de professeur de danse contemporaine au Centre National de la Danse à Paris. Intéressé par l’anatomie fonctionelle, il suit une formation « Anatomie pour le mouvement » avec Blandine Germa Calais : Formations continues deYoga du Cachemire, Feldenkrais, Idéokinesis, Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé, Osteopathie, et Pédagogie Perceptive.
De retour en Italie Carlo travaille avec les chorégraphes Monica Francia, Stephan Schulbert, Marinella Manicardi, Teri Weikel, Luciano Padovani et Roberto Castello. En France Carlo Locatelli travail avec les chorégraphes Paco Dechina et Sidonie Rochon. Carlo Locatelli signe ses propres créations depuis 1996. A partir de 2011, Carlo formalise ses recherches sur le corps avec la création de deux conférences dansées : « La leçon d’anatomie » et « Le corps subtil ». En collaboration avec le CIRRAS, Carlo conçoit et pilote un projet de recherche autour des techniques somatiques et la création chorégraphique « Rhizomes, parcours corporels et créatifs de la contemporanéité ».

Depuis 1999 Carlo Locatelli anime en Italie et en France des projets pédagogiques destinés : aux écoles professionnelles de danse, conservatoires, Éducation Nationale et Beaux-Arts. Depuis 2002 Carlo propose des ateliers théorico-pratique d’anatomie fonctionnelle, dans le cadre de la formation pour le diplôme d’Etat au CND de Pantin. Carlo enseigne la danse contemporaine aux R.I.D.C. et à la Ménagerie de verre à Paris. C’est à partir de 2006 Carlo Locatelli a dirigé « l’élan retrouvé », un atelier pédagogique pour une structure hospitalière psychiatrique. Projet soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication
«Culture à l’hôpital». Engagé dans une recherche pluridisciplinaire sur le corps organique et le mouvement, Carlo Locatelli présente régulièrement de conférences illustrées et dansées : Centre National de la Danse, Université Paris VIII, Sorbonne Paris IV, Beaux-Arts.

scrollToTop